Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
Le raisonnateur est totalement esclave des sens externes, et son Âme est invalide comme le bateau que le vent perd sur les eaux
La Gnose | VOPUS arrow Symboles Universels arrow Le symbole mercuriel

Le symbole mercuriel

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   
El simbolo mercurial

Les alchimistes Médiévaux disent que le secret pour commencer avec succès le Grand Œuvre, travailler dans la Calcination du Mercure sec (Mois – défauts) et le Soufre Arseniqué (les vibrations vénénoskiriennes de l’abominable organe Kundartiguateur), se trouve dans l’artifice suivant :

Commencer le travail quand le Soleil se trouve en Bélier et la Lune en Taureau.
Dans cet axiome universel sont enfermées les connaissances grandioses du Travail alchimiste. Voyons l'interprétation de certaines de ses clés :

Au commencement, nous avons le soleil comme symbole du feu, et celui-ci se rencontre en Bélier (signe de feu) qui est régi par Mars, la planète qui reproduit la puissance, la force, le pouvoir ; elle fait que ce Feu s’avive et se présente avec une indomptable puissance, avec tout son pouvoir calcinant, purificateur et créateur. Alors, quand le Soleil se trouve en Bélier, cela veut dire que c’est seulement lorsque cette puissance virile se manifeste et est complètement mûre, de même que la Force Lunaire, que l’on peut commencer le travail, sans précipiter les processus, ni forcer les organes.

De la même manière, quand ils disent que la Lune doit être en Taureau, cela signifie, que les Eaux Mercurielles ou le vif-argent Alchimiste, représentés par la Lune, doivent être aptes pour le travail et avec tout ce pouvoir fertilisant, générateur, harmonieux et affectueux que lui donne Vénus, la planète que régit en Taureau. Cette Constellation bien sûr qu’elle régit le larynx, et elle nous relie alors avec le Verbe Créateur du Premier Instant, tant en haut comme en bas.

Les Maîtres de l’Art Hermétique continuent en disant que pour avoir la Matière Première du Grand Œuvre, qui n’est autre chose que le Mercure Soufré ou le Soufre Mercuriel ou ARCHEAUS, on a besoin en plus du Feu (Soufre) et de l’Eau (Mercurielle), du Sel, qui est aussi comme en ésotérisme comme la Terre philosophique (le corps physique), et que dans les symboles planétaires s’exprime ainsi:

Tout ceci s’avère très intéressant et illustré par les laborieux chercheurs du chemin. Et si a tout ceci, nous ajoutons le paragraphe suivant de la Sagesse Secrète:

Le Feu du Flegetonte et l’Eau de l’Arqueronte s’entrecroisent dans la Neuvième Sphère (le sexe), en formant le Signe de l’Infini. Il faut travailler avec l’Eau et le Feu origine des bêtes, des Hommes et des Dieux. Celui qui veut Monter doit premièrement descendre, c’est terrible. C’est l’épreuve la plus grande ; presque tous nous échouerons...

Voyons maintenant les symboles mentionnés et ce qui en résulte, pour pouvoir comprendre la raison de la morphologie de ce Signe Mercuriel :

Nous avions mentionné le Soleil représentant le feu ou Soufre qui doit s’unir à la Lune, c’est-à-dire l’Eau ou chaos spermatique et, à tout ce composé, doit s’unir, savamment, le Sel et la Terre philosophale pour pouvoir obtenir le Mercure des Sages. Ce dernier, dans sa morphologie symbolique, est le résultat de la somme de tous ces éléments : le soleil son cercle central ; la Lune ses cornes en ascendant lunaire ; la Terre Philosophale dans le cercle avec la croix en dessous, qui, bien qu’il la porte haut, dans ce cas elle devrait être en bas pour représenter l’axiome ; "Pour monter, il faut premièrement descendre" et ainsi pouvoir obtenir le Mercure – Soufré ou Eau Lustrée et pouvoir Réaliser le Grand Œuvre qui peut être représenté avec la formule suivante:

Le Symbolisme Mercuriel



Le symbole mercuriel | Caducée Mercuriel

AddThis Social Bookmark Button
 
< Le Chien   Le Dragon : la réflexion logoïque >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion