Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
Quand nous serons totalement inoffensifs, quand nous ne seront déjà plus capables de faire du mal à personne, notre Karma sera pardonné
La Gnose | VOPUS arrow Symboles Universels arrow Le Dragon : la réflexion logoïque

Le Dragon : la réflexion logoïque

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   
Le Dragon: la réflexion logoïque

C’est dans les Doctrines Sacrées des Gnostiques que l’on peut voir le mieux le sens du Dragon, du Serpent, du Chevreau et de tous ces symboles des Pouvoirs et des Forces de la Nature et de l’homme qui, maintenant, pour s’être polarisées dans leur aspect négatif, sont dits « du mal ».

Dans toute l’antiquité, les dragons ont été considérés comme des symboles de l’éternité et de la sagesse.

Les hiérophantes d’Égypte, de Babylonie et de l’Inde, se donnaient généralement eux-mêmes le nom de "FILS DU DRAGON ET DU SERPENT", corroborant ainsi les enseignements du Gnosticisme Universel.

Le Dragon est le "Divin Daemon" de Socrate, le fameux "LUCIFER" de la Cathédrale de Notre-Dame de Paris, le "XOLOTL-NAHUALT" des Aztèques.

Le Dragon, Xolotl, est l’Ombre Vivante de Quetzalcoatl (du Logos, du Christ). Il est le porteur de la Lumière, il est Tlahuitzcalpante-Cuhtli, "l’Étoile du Matin", le symbole vivant de notre "Pierre Angulaire", la "Pierre d’Achoppement" , la "Pierre Philosophale", dans laquelle se trouve la clé de tous les pouvoirs.

Lucifer-Prométhée, le Dragon, prenant parfois l’aspect du Bouc de Mendez, représente la Puissance Sexuelle. Il est le Principe de la Lumière et des Ténèbres, et il a une autorité absolue sur les Cieux, sur la Terre et les Enfers.

Le Dragon, Xolotl-Lucifer-Prométhée, n’est en aucune manière un agent étranger, en dehors de notre Psychisme. Bien au contraire, il est certainement « l’ombre » de notre ÊTRE DIVIN. Il est "l’entraîneur psychologique", dans le gymnase de la vie pratique.

Certaines confréries propagent des alarmes vaines, tapage, tumulte, par ci, par là, pour des sottises sans fondement et diffamantes contre la "Chinoiserie" Solaire gnostique, le "Christ Agathodaemon", le "Serpent" de la Genèse, le "Lucifer-Nahualt", le resplendissant "Dragon de Sagesse".

Xolotl-Lucifer est mal vu, souillé par ces ignorants, les "déchus de la sagesse» qui, répudiant l’Esprit qui vivifie, ont interprété l’allégorie de « la guerre des cieux » et « la lutte de Michel contre le Dragon" au pied de la lettre, sans comprendre leur profonde signification...

Indubitablement, notre Être Réel Intérieur Profond, comme dans toutes les légendes sur les héros qui luttent contre le Dragon, doit le tuer, ce qui signifie se sortir brillamment et triomphant de toutes les tentations qu’Il soumet. C’est pourquoi on dit qu’une fois vaincu, nous nous convertissons en "Fils du Dragon". De quelle manière les vertus pourraient-elles se développer en nous si la tentation n’existait pas?

Bel et le Dragon, Quetzalcoatl et Xolotl, Apollon et Python, Krishna et Kaliya, Osiris et Typhon, Michel et le Dragon Rouge, Saint-Georges et le Dragon, sont (les seconds) toujours l’Ombre du Logoi Divin Particulier de chacun d’eux et de chacun de nous, projetés dans notre propre psychisme pour notre bien.

C’est le Dragon, cette Force comparable à un combustible qui, utilisé sagement, peut stimuler notre développement intérieur, ou au contraire, utilisé négligemment, peut nous conduire à l’abîme de perdition...

Quetzalcoatl, Apollo et Pytión, Krishna et Kaliya, Osiris et Tiphón, Miguel, et Red Dragon, San Jordi et le dragon
Le Dragon: la réflexion logoïque
AddThis Social Bookmark Button
 
< Le symbole mercuriel   Contes de Fées : une Alchimie spirituelle >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion