Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
Notre vie est comme un train en marche se mouvant dans les rails fixes des habitudes mécaniques, rigides, d'une existence vaine et superficielle

La Mythomanie

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Samael Aun Weor   

1. L'INCLINATION FACILE À LA MYTHOMANIE

Il convient de souligner une chose très affligeante que nous avons pu vérifier au travers de nombreuses années d'observation constante et d'expérience. Je veux me référer sans ambages à la MYTHOMANIE, tendance très marquée parmi les gens affiliés à diverses écoles de type métaphysique.

Rolin (L'INCLINATION FACILE À LA MYTHOMANIE)

Des individus apparemment très simples, à la suite de quelques hallucinations, se convertissent du jour au lendemain en Mythomanes. Indubitablement de telles personnes à l'esprit subjectif, réussissent presque toujours à surprendre de nombreux imprudents, dont elles font des adeptes.

Le Mythomane est comme un mur sans fondations, il suffit d'un coup léger pour le transformer en matériau insignifiant.

Le Mythomane croit que l'Occultisme est quelque chose d'aussi simple que de souffler et de fabriquer des bouteilles, et d'une minute à l'autre il se déclare Mahatma, Maître Ressuscité, Hiérophante, etc...

Le Mythomane a généralement d’impossibles illusions, il souffre invariablement de ce qui est appelé "folie des grandeurs" ...

Cette catégorie de personnages a l'habitude de se présenter comme réincarnation de Maîtres ou de Héros fabuleux, légendaires, fictifs.

Mais, il est clair que nous sommes en train de mettre l'accent sur quelque chose qui mérite d'être expliqué.

Des centres égoïques de la subconscience animale d’une personne, qui dans les relations d'échange mutuel suivent certains groupes mentaux, peuvent provoquer, au moyen d'associations et de réflexes fantastiques, quelque chose de semblable à "des esprits" qui ne sont presque invariablement que des formes illusoires, des personnifications du propre Moi pluralisé.

Il n'y a donc rien d'étrange à ce que n'importe quel agrégat psychique puisse adopter la forme de Jésus-Christ pour donner de faux oracles...

N'importe laquelle de ces entités si nombreuses qui, dans leur ensemble, constituent ce qui s'appelle l'Égo peut, si elle le désire, prendre la forme d'un Mahatma ou d'un Gourou, et alors le rêveur, en revenant à l'état de veille, dira de lui-même: "Je suis Autoréalisé, je suis un Maître".

On doit observer à ce sujet que, de toute façon, dans le subconscient de toute personne se trouve latente la tendance au parti-pris, à la personnification.

C'est donc la raison classique pour laquelle, avant d'initier leurs disciples à la Magie Transcendantale, de nombreux Gourous asiatiques les préviennent contre toutes les formes possibles d'auto-tromperie.

Le Mythomane se prend pour un Illuminé sans avoir libéré l’Essence, ni même posséder la Perle Séminale.

Le Mythomane veut être Illuminé du jour au lendemain ; il se prend pour un Savant, il se croit un Dieu.

Samael Aun Weor. Le Mystère de la Fleuraison d'Or – Chapitre 25.


L'Orgueil Mystique est une caractéristique du PHARISIANISME intérieur. Ceux qui se prennent pour des Initiés, des Saints et des Savants, sans avoir préalablement fabriqué les Corps Solaires, sans avoir jamais travaillé dans la Neuvième Sphère, sans être préalablement parvenus à la Deuxième Naissance, finissent par renoncer au sexe et par développer l' l'abominable Organe Kundartiguador.

Il est très difficile de tirer ces trompés sincères de l'erreur, ils se sentent super transcendantaux, se prennent pour des Dieux, sans avoir même posé leur pied sur le premier degré de l'Échelle Sainte.

Message de Noël 1967-68. Chapitre 28.

LA FACILE L'INCLINATION MYTHOMANIE

2. LA TRISTE RÉALITÉ DE CE QUE NOUS SOMMES

Un ange libéré de prison (LA TRISTE RÉALITÉ DE CE QUE NOUS SOMMES)

Regardons, par exemple, l’orgueil. N’est pas orgueilleux seulement celui qui a de l’argent ; n’est pas orgueilleux seulement celui qui fait partie d’une famille très "bon chic bon genre", comme on dit; n’est pas orgueilleux seulement celui qui a une voiture flambant neuve, qui se sent content de lui ; Il y a un autre orgueil ; je veux me référer de façon claire à l’ORGUEIL MYSTIQUE. Certaines écoles de type pseudo-ésotérique et pseudo-occultiste, disent que "grâce à la Loi d’Évolution, un jour ou l’autre nous arriverons à être des Dieux Ineffables ; l’homme est appelé à se convertir en un Dieu..."

Il est clair que de tels enseignements nous conduisent à l’ORGUEIL MYSTIQUE, à la SUFFISANCE SPIRITUELLE, à la MYTHOMANIE ; parce que l’Homme, bien qu’il soit très parfait, bien qu’il arrive à être un Bodhisattva, en réalité n’est rien de plus que cela: un Homme...

Dieu est "le Père qui est en Secret", lui seul est Dieu. Le Père peut prendre l’Homme, s’il est très parfait, si c’est un Bodhisattva ; il le met dans son mental, ou il le met dans son cœur, ou il le fait travailler en dehors de lui-même, dans quelque lieu, pour qu’il fasse quelque chose; mais, que cet Homme, ce "freluquet" se sente comme un Dieu, c’est de la Mythomanie de la pire espèce, du plus mauvais goût.

Les Hommes sont des Hommes, et rien de plus que ça: des Hommes. Dieu, lui, est Dieu. Mais nous autres, les Hommes, nous ne sommes que des Hommes. Celui qui se sent très Sage parce qu’il a certaines connaissances en Pseudo-Ésotérisme ou en Pseudo-Occultisme, ici, dans le mental, et qui pense qu’il est un Grand Initié, etc., etc., etc., est tombé dans la Mythomanie, il est plein de lui-même...

Chacun de nous n’est rien d’autre qu’un vil ver de la boue de la terre. Quand je dis cela, je commence par moi, qui me considère comme tel et rien de plus que cela: un vil ver de la boue du monde...

Dieu est Dieu, mais c’est Lui, c’est son affaire. Nous autres, nous ne sommes pas des Dieux, nous sommes simplement de vils vers de la boue de la terre et nous croire des Dieux est une absurdité, comme nous croire des Sages...

Ainsi, en réalité et en vérité, mes chers amis, être plein de soi-même, avoir de fausses images de soi-même, des fantaisies sur soi-même, ce n’est pas être "pauvre en Esprit"...

Quand on reconnaît sa propre nullité et sa misère intérieure, quand on ne se sent pas aussi sublime, ni aussi Divin, ni aussi Sage, quand on comprend qu’on est un pécheur comme n’importe quel autre, alors on n’est pas plein de soi-même, et on sera un "Bienheureux"

Le Cinquième Évangile: La destruction de notre hérédité lunaire


Ainsi cela peut être un individu qui porte là une petite graine d'un Dieu de la Constellation de Sirius, ou quelque chose de ce genre ; là-bas, un disciple de Syrien ; donc dans la vie cet individu est un corps, il a un corps qui capte un type déterminé d'Énergies, et qui les transforme et les retransmet aux couches superficielles de l'organisme planétaire sur lequel nous existons, dans lequel nous vivons ; cela est un fait, mais il n’y a rien de plus.

Parce qu’il porte là un germe dans ses glandes sexuelles..., il pourrait se développer; il pourrait ne pas non plus se développer. Vivant comme n'importe quel homme, comme un type quelconque, commun et courant, c'est un pas grand-chose. Pourquoi aurait-il un karma si spécial, ou pourquoi serait-il une particularité de l'Univers? C'est un pauvre sot, comme je le suis, comme peut l'être n'importe qui! C'est la réalité crue des faits ! Restons dans le domaine des réalités et SORTONS DE LA MYTHOMANIE, parce que cela nuit au Mouvement Gnostique.

Le Cinquième Évangile: les Degrés vers l'Omniscience.

La Triste RÉalitÉ De Ce Que Nous Sommes

3. LE DIFFICILE SENTIER DE L'HUMILITÉ

Quand on réussit à annihiler l’agrégat psychique de l’orgueil, se cristallise alors en soi l’ineffable vertu de l’HUMILITÉ...

LE DIFFICILE SENTIER DE L'HUMILITÉ

En arrivant à cette partie de notre conférence, je dois dire, malheureusement, que de nombreux textes de type occultiste, ésotérique, etc., nous conduisent à l’ORGUEIL MYSTIQUE et c’est grave...

De remarquables auteurs, très vénérables, affirment que "nous sommes des Dieux", que "chacun de nous est un Dieu". Il est évident que cette déclaration vient renforcer en nous l’Orgueil Mystique (qui fait beaucoup de tort sur le Sentier de l’Autoréalisation); parce que quelqu’un qui est rempli d’orgueil et qui est convaincu d’être un Dieu peut se transformer en MYTHOMANE...

Indiscutablement, il n’est pas possible de se convertir en un véritable Illuminé quand on a de l’orgueil. Je ne pourrais jamais concevoir un Dieu qui soit ivrogne, fornicateur, adultère, bagarreur, égoïste, envieux, jaloux, luxurieux, etc., (en réalité, chacun de nous est tout cela)..

Ca m’a fait beaucoup de peine de toujours rencontrer dans les textes occultistes, etc., (sans nommer, à cet instant, des organisations dont certaines sont très vénérables), cette terrible affirmation préjudiciable selon laquelle "nous sommes des Dieux".

Il vaut mieux être sérieux et nous borner à la réalité des faits; regarder ce que nous sommes et ne pas nous faire d’illusions. Nous mangeons, nous buvons, nous forniquons, nous commettons l’adultère, nous haïssons, nous critiquons, nous sommes jaloux, etc. Croyez-vous, par hasard, en un Dieu de cette sorte ? Il vaut mieux dire: "Nous sommes de vils vers de la boue de la terre" et être convaincus que nous le sommes (si nous voulons nous en convaincre, il suffirait que nous soyons sincères envers nous-mêmes).

Si nous examinons soigneusement notre existence, nous découvrirons vraiment que ce n’est pas l’une des sept merveilles du monde. Cet examen que nous ferons sur nous-mêmes et sur notre propre vie aura de merveilleuses conséquences, car il nous permettra de savoir ce que nous sommes, de comprendre que nous ne sommes rien de plus qu’un pauvre pécheur, que nous sommes de vils vers de la boue de la terre… Ainsi, de cette façon, nous marcherons sur le CHEMIN DE LA SIMPLICITÉ ET DE L’HUMILITÉ.

Quand on désintègre vraiment et réellement cet agrégat psychique de l’orgueil, il est évident que se cristallise en nous l’humilité, qui est la vertu la plus précieuse. N’oubliez pas qu’il existe non seulement l’orgueil basé sur la position sociale, sur le capital, sur le haut lignage de la famille, etc., mais qu’il existe un orgueil bien pire et plus préjudiciable que toutes ces formes que je viens de citer, et c’est l’ORGUEIL MYSTIQUE, le fait de nous croire des saints, très sages, le fait de nous sentir des Dieux, de croire ou de supposer que personne n’est plus grand que nous, que nous sommes de Grands Initiés, etc., etc.

C’est grave, car, en réalité, l’orgueil ne nous permettra jamais d’avoir une relation correcte avec les parties les plus élevées de l’Être. Quand on ne peut pas avoir de relations correctes avec les parties les plus élevées de l’Être, on ne peut pas non plus jouir de l’Illumination ; on devra vivre en s’en tenant à des livres, en lisant, en écoutant les conférenciers, on ne vivra jamais l’Expérience Mystique du Réel.

Ainsi, avant tout, il est urgent de pouvoir, dans ces études, parvenir à éliminer de nous-mêmes l’Orgueil Mystique qui est le plus dangereux; si nous y parvenons, la précieuse vertu de l’humilité surgira en nous.

Le Cinquième Évangile: La Nécessité de cristalliser l'Âme.

La Psychologie Révolutionnaire, de Samaël Aun Weor

La Psychologie Révolutionnaire-Samael Aun Weor
AddThis Social Bookmark Button
 
< Les Différents Mois   La psychanalyse intime >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion