Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
Quand nous serons totalement inoffensifs, quand nous ne seront déjà plus capables de faire du mal à personne, notre Karma sera pardonné
La Gnose | VOPUS

Authentique symbolisme de Noël

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   
Authentique symbolisme de Noël

À propos du symbolisme de Noël, il est clair que c’est un évènement merveilleux sur lequel il est urgent de méditer profondément.

C’est à cette époque que commence le froid, ici, au Nord, du fait précisément que le Soleil s’éloigne vers les régions australes, et que le 24 décembre, le Soleil sera arrivé au point maximum, dans son voyage vers le Sud. Si le Soleil ne revenait pas vers le Nord à partir du 25 décembre, nous mourrions de froid, la Terre entière se convertirait en une masse de glace, et toute créature, tout ce qui est vivant périrait réellement. Ainsi donc, il vaut la peine que nous réfléchissions sur l’évènement de Noël...

Le Christ-Soleil doit avancer pour nous donner sa vie et, à l’équinoxe de printemps, il se crucifie sur la Terre ; alors, mûrissent le raisin et le blé. Et c’est précisément au printemps que le Seigneur doit endurer sa vie, sa passion, sa mort, pour ensuite ressusciter (la Semaine Sainte se situe au printemps).

Le soleil physique n’est rien de plus qu’un symbole du Soleil spirituel, du Christ-Soleil. Quand les anciens adoraient le Soleil, quand ils lui rendaient un culte, ils ne se référaient pas proprement au Soleil physique. Non, ils rendaient un culte au Soleil spirituel, le Soleil de Minuit, le Christ-Soleil.

Il n’y a pas de doute que toutes les religions de l’antiquité ont célébré Noël...Ainsi, comme le Soleil physique avance vers le Nord pour donner vie à toute création, le Soleil de minuit, le Soleil de l’Esprit, le Christ-Soleil, nous donne vie aussi, si nous apprenons à accomplir ses commandements.

Dans les Saintes Écritures, on parle évidemment de l’évènement solaire (mais il faut savoir lire entre les lignes). Chaque année, dans le macrocosme, est vécu tout le Drame cosmique du Christ-Soleil, (chaque année, je le répète). Rendez-vous compte que le Christ-Soleil doit se crucifier chaque année dans le monde, vivre tout le drame de sa vie, de sa passion, et de sa mort, pour ensuite ressusciter dans tout ce qui est, a été et sera, c'est-à-dire dans toute la création. C’est ainsi que nous recevons tous la vie du Christ-Soleil. De même il est certain que, chaque année, en s’éloignant vers les régions australes, le Soleil nous laisse tristes (ici, dans le Nord) car il va donner la vie à d’autres endroits. Les longues nuits d’hiver sont fortes; durant la période de Noël, les jours sont courts et les nuits sont longues.

Il convient que nous comprenions, avec certitude, ce qu’est le drame cosmique. Il est nécessaire que le Christ-Soleil naisse aussi en nous (il doit naître en nous).

Dans les Saintes écritures, on parle clairement de « Bethléem » et d’une « étable » où il naquit. Cette « étable de Bethléem » se trouve à l’intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant.

C’est précisément dans cette "étable intérieure" que demeurent les animaux du désir, tous ces mois passionnels que nous portons dans notre psyché ; c’est évident. Bethléem, lui-même est un nom ésotérique. À l’époque où le grand Kabîr Jésus vint au monde, le village de Bethléem n’existait pas. De telle sorte que ceci est complètement symbolique. Bel est une racine chaldéenne, qui signifie « Tour de Feu ». Alors « Bélen » est à proprement parler, la Tour de Feu. Qui pourrait ignorer que BEL est un terme chaldéen qui correspond précisément à la Tour de Feu? Ainsi donc, «Bethléem» est complètement symbolique.

Lorsque l’Initié travaille avec le Feu Sacré, lorsque l’Initié élimine de sa nature intime les « agrégats psychiques », quand il réalise véritablement le Grand Œuvre, il doit indubitablement passer par l’Initiation Vénuste.

Beaucoup supposent que le Christ est exclusivement Jésus de Nazareth et ils se trompent. Jésus de Nazareth, en tant qu’homme, ou autrement dit Jeshua Ben Pandira, en tant qu’homme, reçut l’Initiation Vénuste, il l’incarna ; mais il ne fut pas le seul à avoir reçu cette Initiation.

Ainsi donc, nous devons comprendre le Christ tel qu’il est : non comme une personne, non comme un individu. Le Christ est au-delà de la Personnalité, du Moi et de l’individualité; le Christ en ésotérisme authentique, est le Logos, le Logos Solaire, représenté par le Soleil. Maintenant, nous comprendrons pourquoi les Incas adoraient le Soleil ; les Nahuatls rendaient un culte au Soleil, les mayas de même, tout comme les Égyptiens.

Il ne s’agit pas de l’adoration d’un soleil physique, non, mais de ce qui se cache derrière ce symbole physique. On adorait évidemment le Logos Solaire, le second Logos. Ce Logos Solaire est Unité Multiple Parfaite (la diversité dans l’unité).

Paul l’explique en disant: « De sa vertu, nous prenons grâce après grâce »; alors il y a de la documentation… Si nous étudions attentivement Paul de Tarse, nous verrons qu’il ne fait que de rares fois allusion au Christ historique. Chaque fois que Paul de Tarse parle de Jésus-Christ, il se réfère au Jésus-Christ Intérieur, au Jésus-Christ Intime qui doit surgir du fond de notre Esprit, de notre Âme.

Tant qu’un homme ne l’a pas incarné, il ne peut se dire qu’il possède la vie éternelle...Lui seul peut véritablement nous donner vie et nous la donner en abondance. Ainsi donc, nous devons être moins dogmatiques et apprendre à penser au Christ Intime...Ceci est grandiose !

Samael Aun Weor- Extrait de la conférence

Authentique symbolisme de Noël
AddThis Social Bookmark Button
 
< Contes de Fées : une Alchimie spirituelle   Le Symbole VOPUS >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion