Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
Celui qui veut se libérer de la roue fatale du Samsara, doit dissoudre le Moi et incarner son Âme
La Gnose | VOPUS arrow Mystique/Religion arrow Semaine Sainte / Pâques, fête mobile ?

Semaine Sainte / Pâques, fête mobile ?

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   

Le Drame Cosmique et la Mécanique Céleste

La Semaine Sainte est profondément significative. Rappelez-vous les TROIS et les SEPT PAS de la Maçonnerie : le Christ doit brûler, tout d’abord dans notre corps humain. Plus tard, la Flamme doit se déposer au fond de l’Âme. Enfin, elle doit se déposer au fond de l’Esprit. Incontestablement, la Semaine Sainte possède des racines ésotériques très profondes, car l’Initié doit travailler sur les Forces Lunaires et sur les Forces de Mercure, et avec les Forces de Vénus, du Soleil, de Mars, de Jupiter et de Saturne. Le Drame Cosmique se déroule dans SEPT RÉGIONS et selon les SEPT PLANÈTES du Système Solaire”.

Samael Aun Weor
Conférence : “Le Christ Cosmique et la Semaine Sainte”

Le Christ Cosmique et de la Semaine Sainte

L’aspect fixe de la NAISSANCE du Christ et l’aspect variable de sa MORT possèdent une profonde signification en ésotérisme.

Faisant partie d’une table ronde sur l’astrologie, dans le programme "Controverse" de la télévision WAPA, sur "l’Île d’Enchantement" (Porto Rico), une personne du public a fait une imprécation à une astrologue qui nous accompagnait et en général, à tout le panel d’invités, affirmant que tout ce qu’elle avait dit sur les Signes du Zodiaque, l’Horoscope, etc., était des choses diaboliques, de sorcellerie, et que tout cela était condamné par la Bible.

Sans perdre contenance, avec un sourire aux lèvres, l’astrologue, de manière socratique, a demandé au jeune homme qui faisait une affirmation aussi malheureuse : "Sais-tu pourquoi la Semaine Sainte se célèbre à des dates différentes ?"...

Un silence froid est tombé sur le plateau, spécialement sur l’interpelé qui n’arrivait pas à répondre. Seul, un balbutiement sortit de ses lèvres : "je ne sais pas"

Alors, l’astrologue lui a dit: "Moi, je vais te le dire. C’est dû à un problème de la Mécanique Céleste. Il n’y a qu’à regarder l’arrivée du Printemps et sa première pleine lune. Les seules choses diaboliques, maléfiques ou fanatiques, sont celles que réalisent ceux qui t’ont mis ces idioties dans la tête. Parce que nous nous consacrons à étudier les mouvements des astres et de leurs influences, nous sommes des diables et des sorciers; l’Église étant la première à se baser sur la mécanique céleste,  sur le Calendrier Lunaire et sur l'arrivée du printemps pour déterminer la célébration de la Semaine Sainte".

Bon, à la fin, chacun a donné son opinion et bien sûr, la polémique s’est formée...

Certainement, si Noël se célèbre chaque année le 25 décembre, le Jour des Rois le 6 janvier, la Toussaint le 1er novembre, pourquoi la Semaine Sainte est-elle à une date variable ?

Campanilla hiver

La réponse à cette question, l’astrologue de notre anecdote l’a déjà donnée en partie : la Semaine Sainte se célèbre pendant la Première Pleine Lune du Printemps...

En accord avec la Mécanique Céleste, c’est ainsi : l’arrivée du Printemps est définie par la date du 21 mars (Équinoxe du Printemps, le jour où la nuit est égale à la période diurne). Et en accord avec la même mécanique, à la fin de l’année, on compte presque 13 lunaisons, qui ne pourront pas se répéter en raison du fait que l’année est divisée en 12 mois. Par conséquent, selon le Calendrier Lunaire, nous observons que lorsque la pleine lune de mars se produit peu avant le 21, alors la Semaine Sainte sera vers le milieu ou à la fin d’avril. Si cela arrive au début de mars, ce sera la pleine lune suivante, c’est-à-dire au début d’avril ou à la fin mars, comme cela se produira en 1997.

Pensons maintenant pourquoi, lorsque tout cela a été convenu au Concile de Nicée (325 apr. J-C), on a changé apparemment une question purement astronomique, c’est-à-dire liée au voyage stellaire de la terre à l’intérieur de son orbite, en une question religieuse, en fixant le Dimanche de Pâques comme le dimanche suivant la première Pleine Lune du Printemps.

À ce sujet, nous avons déjà dit, dans des articles antérieurs concernant ce thème et celui de Noël, que grâce au Christianisme florissant qui revêtait les Principes Religieux Vivants du Paganisme décadent, justement pour que ces principes ne se perdent pas. Les fêtes qui se célébraient depuis l’Antiquité, en commémoration des événements solaires, célestes ou terrestres, et aussi du Drame Christique, de l’Enfant Soleil, représentées dans les mêmes mouvements solaires, ont continué à être fêtées dans la Nouvelle Religion, non seulement comme on le pense parfois, comme une simple stratégie pour attirer des adeptes, mais pour conserver la Sagesse Occulte à travers la tradition. Aujourd’hui, comme dans le passé, ces fêtes n’ont pas été choisies au hasard, ou sur des faits hasardeux ou isolés. Avant tout, au contraire, elles représentent la plus profonde structuration et relation entre l’homme et le Cosmos, raisons pour lesquelles ces fêtes, comme celles de la Nativité, des Rois, de la Semaine Sainte, etc., constituent un événement à la fois Cosmique, Solaire et Humain.

D’un autre côté, même si « l’ère chrétienne » (notre calendrier) n’a pas été établi avant l’an 532, lorsque Dionisio Exiguos a arrêté la naissance de Jésus de Nazareth le 25 décembre de l’an 753 des Romains (pour certains, vers l’an 750), ce fait n’est pas un hasard. D’abord parce que Jésus le Grand Kabir, tel que nous le dit le Maître Samael, n’est pas né en Décembre, mais en Mars (ère du Poisson). Et comme nous l’avons déjà noté, parce que les fêtes païennes en rapport avec le Solstice d’hiver et la Naissance de l’Enfant Soleil, se célébraient à ces dates, avec de grands feux de bois au sommet des montagnes.

De la même manière, la Semaine Sainte coïncide avec des fêtes célébrées depuis l’Antiquité en l’honneur des Quatre Éléments (Terre, Eau, Air et Feu) et de la Fertilité qui se réalisaient à l’Équinoxe du Printemps (21 mars). C’est dans cette Croix Équinoxiale où la Force Solaire de l’astre qui nous illumine doit se crucifier, pour que le fruit mûrisse, pour que le grain fructifie. C’est dans cette Croix des Éléments où la Force du Logos Solaire (le Christ Intime en nous) doit se crucifier pour que la semence mûrisse et que le Fils de l’Homme fructifie et reconquiert son ancienne Origine Solaire, célébrant ainsi sa Semaine Sainte Intérieure.

DIMANCHE DE PÂQUES

2008 23 Mars
2009 12 Avril
2010 4 Avril
2011 24 Avril
2012 8 Avril
2013 31 Mars
2014 20 Avril
2015 5 Avril
2016 27 Mars
2017 16 Avril
Semaine Sainte/Pâques, fête mobile- Christ Cosmiques
AddThis Social Bookmark Button
 
< Hébreux, Musulmans et Chrétiens   La Vie du Bouddha Siddharta Gautama >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion