Skip to content
VM Samael Aun Weor: Gnose et Gnosticisme Prophéties Anthropologie Gnostique Psychologie Kabbale Alchimie Astrologie Tarot Méditation Symbols
L'essence libre nous confère une beauté intime ; de cette beauté émanent le bonheur parfait et le vrai amour
La Gnose | VOPUS arrow Mystique/Religion arrow Les Enseignements du Bouddha

Les Enseignements du Bouddha

Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Éditeur VOPUS   
Bouddha – Illumination – Les Quatre Vérités

Être un Buddha, c'est atteindre l'état d' « Illumination ». Siddhârta Gautama a obtenu l'illumination durant cette nuit glorieuse, où, après avoir vaincu Mara, il a conduit son esprit à la destruction complète des 4 poisons, en s'émancipant totalement du poison de la concupiscence, du poison de l'amour de l'existence (l'attachement), du poison de la fausse opinion (l'erreur, la superstition), et du poison de l'ignorance (ignorance des saintes vérités).

Le processus de Gautama, avant de parvenir à l'Illumination, nous le connaissons déjà : le Renoncement au confort, qui, aussi bien aujourd'hui qu'en ce temps-là, nous maintiennent attachés et endormis, fonctionnant toujours comme des automates, en passant du plaisir à la douleur, de la joie à la souffrance, depuis le berceau jusqu'à la tombe. De la mort au retour à la vie, sans sortir jamais de la ronde ennuyeuse des naissances et des morts de la roue du Samsara. Il s'est proposé de sortir, et a aussi proposé d'enseigner aux autres êtres comment sortir d'elle. Il a découvert que ce qui nous attache ici, à cette vie, ce sont les désirs produits par les agrégats multiples que nous portons tous dans notre intérieur. Nous ne pouvons accéder au bonheur d'un cœur tranquille qu'en éliminant ces agrégats.

« Parvenir à la compréhension de ces agrégats est indispensable pour l'illumination de notre âme ».

[...]

Bouddha a vu comment nous répétons les mêmes actes de vies en vies, en nous maintenant emprisonnés par nos propres créations égoïques. Sans pouvoir expérimenter le vrai bonheur de l'Être, qui est l'état approprié d'un homme qui s'est uni à son Bouddha intime.

Nous savons aussi que, pour s'éveiller, il faut se maintenir au milieu.

Ni plaisir, ni douleur, ni grande joie, ni grande tristesse... Toujours en équilibre. Ceci peu à peu nous façonne un esprit sain et harmonieux, capable de comprendre toute ombre égoïque, jusque dans le coin le plus obscur de notre esprit.

Le Bouddha disait toujours: «Cherchez l'illumination et le reste vous sera donné par surcroît».

Comme nous l'avons vu, le plus grand ennemi de l'Illumination est le Moi ... Le Moi est le nœud fatal dans l'écoulement de l'existence, de la vie libre dans son mouvement.

Une fois dissout le Moi ou les agrégats psychologiques comme les nomment les Tibétains, il est possible de vivre d'instant en instant et d'expérimenter le Réel.

PPour le Bouddhisme, il existe une chose essentielle, que l'on nomme les 4 saintes vérités.

LES 4 SAINTES VÉRITÉS

LES 4 SAINTES VÉRITÉS  - Bouddha

La Première Sainte Vérité concerne l'existence de la souffrance: la maladie est souffrance, le fait de naître est souffrance, la vieillesse est souffrance, la mort est souffrance, la douleur et le désespoir sont souffrance, le contact avec le désagréable est souffrance, le désir insatisfait est souffrance, les cinq agrégats de l'esprit et du corps que produisent les désirs sont souffrances.

La Deuxième Sainte Vérité est que la souffrance a son origine dans les désirs liés au retour, et qui sont accompagnés par le plaisir sensuel, la recherche de la satisfaction sur le plan physique et, au-delà de l'avidité de plaisirs, par le désir de renaître, l’angoisse d'être annihilé.

La Troisième Sainte Vérité est que l'arrêt de la souffrance résulte de la véritable absence de passion, de la destruction complète de la recherche du plaisir, et du désir de naître et de cette angoisse d'être annihilé ; le fait de ne plus héberger cette angoisse provoque la fin de la souffrance.

La Quatrième Sainte Vérité est le chemin qui conduit à la fin et la suppression de la douleur, c'est la voie qui mène à l'élimination de Mara et à la contemplation de l'Ultime Vérité de l'Être, et par conséquent au Suprême Bonheur sans Limites.

Ce chemin est octuple selon Bouddha qui l'a appelé le NOBLE SENTIER OCTUPLE.

Ce noble sentier doit être parcouru dans ses 8 points, sans en négliger un seul; c’est seulement ainsi qu’on peut se convertir en Bouddha:

  1. LA VISION DROITE.
    C'est voir, conformément à la réalité, qu'une souffrance existe, sa cause, sa fin et le chemin qui la fait cesser.
  2. LA PENSÉE DROITE.
    Une pensée libre de sensualité, de mauvaise volonté et de cruauté.
  3. LE LANGAGE DROIT.
    Un langage libre de mensonge, d'insulte, de méchanceté et de stupidité.
  4. L'ACTION DROITE.
    Une action libre de meurtre, de vol, d'adultère, de mensonge et de drogues.
  5. LA VIE DROITE.
    Quand le disciple évite les commerces pervers (de la divination, de l'usure, des armes, des êtres vivants, de la viande, des drogues et des poisons), et qu'il gagne sa vie à l'aide de moyens corrects et honorables.
  6. L'EFFORT DROIT.
    Avec l'effort juste on empêche les pensées négatives et les positives se développent.
  7. L'ATTENTION DROITE.
    C'est quand le dévot reste attentif et sait que le corps, les sentiments, l'esprit et les pensées sont impermanents, et sont soumis à la décadence.
  8. LA CONCENTRATION DROITE.
    C'est l'unidirectionnalité de l'esprit au moyen d'exercices respiratoires et de méditations spéciales.

Les Bouddhas se contentent de montrer le chemin. C'est à nous-mêmes de faire l'effort.

Ne pas commettre d'offenses morales, faire le bien, et nettoyer son propre cœur : c'est l'enseignement de tous les Bouddhas.

Après avoir réfléchi sur les 4 saintes vérités et le chemin qui conduit à la fin de la souffrance, le Bouddha nous expose les DOUZE CAUSES DE L'ÉTERNEL RETOUR, l'origine de la souffrance, ou l'explication de ce pourquoi nous recommençons à naître plusieurs fois dans ce règne ou dans les autres.

Noble sentier octuple- Bouddha
  1. Il existe l'Ignorance.
  2. L'ignorance conditionne les formations mentales.
  3. Les formations mentales conditionnent la conscience.
  4. La conscience conditionne l'esprit et le corps.
  5. L'esprit et le corps conditionnent les sens.
  6. LLes sens conditionnent le contact.
  7. Le contact conditionne la sensation.
  8. Le sentiment conditionne le désir.
  9. Le désir ardent conditionne l'attachement.
  10. L'attachement conditionne le processus permettant d'accéder à l'Être.
  11. Le processus permettant d'accéder à l'Être conditionne le retour.
  12. Le retour conditionne la décadence et la mort, ainsi que la peine, la lamentation, la douleur et le désespoir.

Pour comprendre ces douze causes de l'éternel retour dans toute sa profonde signification, il faut faire appel à la gnose de tous les temps.

Nous devons savoir que le dernier chaînon est l'ignorance.

L'ignorance est tout le contraire de la connaissance, et il est indubitable que la connaissance est la Gnose ; la Gnose est l'appel des appels, avec lequel nous pouvons porter de la lumière jusqu'au coin le plus éloigné de l'univers. La Gnose est le feu dévorant qui consomme toute ignorance, et qui est capable d'offrir à l'Essence l'Ultime Vérité et la libération totale de tout enchaînement à la Roue du Samsara.

Ainsi que l'a vu Sakyamuni, l'origine de la cause de notre souffrance coïncide grandement avec les différentes régions Séfirotiques de l'univers, et nous voyons de quelle manière:

  1. Il existe l'Ignorance.
    L'étincelle virginale émanée de l'Absolu n'est pas Autoréalisée, et n'a pas d'Autoconscience d'elle-même, c'est pourquoi elle a besoin d'acquérir une expérience, et doit successivement se dédoubler, plan après plan.
  2. L'ignorance conditionne les formations mentales.
    Hermès Trismégiste dit : « Tout est esprit, l'univers est mental », c'est pourquoi les dédoublements successifs de la Monade ou de l'étincelle Virginale sont déjà conditionnés par l'ignorance, et entraînent une vision subjective de l'univers-même qui nous entoure.

À suivre.

Les enseignements du Bouddha | Les 4 quatre Saintes Vérités

Les enseignements du Bouddha | Les 4 quatre Saintes Vérités

AddThis Social Bookmark Button
 
< Jésus et son Mystère   Hébreux, Musulmans et Chrétiens >

Connaissance Universelle

Science
Art
Philosophie
Mystique/Religion